Ubuntu web remix comme alternative à Chrome Os

Les expéditions mondiales de Chromebook sont en augmentation, car les gens du monde entier sont obligés de travailler, d’étudier et de discuter avec leurs amis depuis chez eux. Les portables de Google ont tendance à être abordables, raisonnablement réactifs et assez simples à apprendre à utiliser. Mais l’un des principaux arguments de vente des uns est un frein pour les autres : les Chromebooks placent le navigateur Chrome de Google au premier plan.

Ubuntu propose une alternative

Cet été, le développeur Rudra Saraswat a donc décidé de créer une alternative à Chrome OS centrée sur Firefox plutôt que sur Chrome. La première version d’Ubuntu Web Remix est maintenant disponible en téléchargement.

Si le nom ne l’a pas trahi, ce système d’exploitation est basé sur Ubuntu, mais il est conçu pour offrir une expérience similaire à celle de Chrome OS grâce à une interface utilisateur simplifiée et un ensemble d’applications préinstallées comprenant le navigateur Firefox, quelques applications web, et Anbox, un outil qui permet d’exécuter des applications Android sous Linux.

Comment y installer des applications ?

Et si vous vous demandez pourquoi vous voudriez exécuter des applications Android sur un appareil qui est conçu pour ne pas exécuter les logiciels de Google, vous devriez pouvoir installer à peu près n’importe quelle application Ubuntu en ouvrant un terminal et en utilisant apt-get, mais vous ne trouverez pas le centre logiciel Ubuntu dans ce système d’exploitation. À la place, il y a un raccourci vers un « Open Web Store » sur la barre des tâches. Cliquez dessus et vous serez dirigé vers un site web où vous trouverez un ensemble de sites web/applications web que vous pouvez télécharger et installer pour qu’ils apparaissent dans votre liste d’applications. En l’ouvrant, un nouvel onglet du navigateur Firefox apparaîtra.

Pour l’instant, l’Open Web Store ne dispose que d’une poignée d’applications, dont SoundCloud, YouTube, Facebook, Twitter et Mastadon. Mais les développeurs peuvent créer leurs propres applications et faire une demande d’accès pour les inclure dans le magasin.