Linux encore plus présent dans Windows 10

Il s’agit ici d’une mise à jour importante incluse dans la version 1903 de Windows 10, dédié à Windows Subsystem for Linux. Pour rentrer plus dans le détail, on pourra désormais accéder à des fichiers Linux directement avec l’explorateur Windows. Et cela va plus loin, on pourra même les copier/couper/coller/ouvrir avec avec le menu contextuel natif.

Sait-on jamais, Satya Nadella et Linus Torvalds sont peut être suffisamment prêt pour tomber dans les bras l’un de l’autre ? En faisant de tel pas vers la communauté, Microsoft pourrait potentiellement arriver à effacer des esprits la mauvaise réputation qui lui est associée auprès des communautés open source depuis l’ère Balmer.

La prochaine update de Windows, la version 1903, intégrera tout un volet d’amélioration dédié à Windows Subsystem for Linux. Jusqu’ici, modifier des fichiers Linux depuis l’interface Windows avait un fort potentiel de provoquer la perte du fichier ou bien une corruption de ses données.

Microsoft apporte une solution en mettant en place un serveur 9P, lequel se compose de protocoles assurant une prise en charge de métadonnées Linux, en y incluant tout le volet autorisations. De plus, il existe un service Windows ainsi qu’un pilote qui se comportent comme un client et s’adressent au serveur 9P (ce dernier s’exécutant à l’intérieur d’une instance WSL). De ce fait, le client et le serveur interagissent par le biais de socketsAF_UNIX car WSL autorise précisément l’interopérabilité entre une application Linux faisant appel à AF_UNIX et une application Windows.

Linux, pareil que Windows

Ainsi il sera envisageable d’ouvrir dans n’importe quelle distribution Linux de WSL l’explorateur Windows pour parcourir les fichiers et notamment faire diverses opérations, comme le glisser-déposer des fichiers dans d’autres dossiers, copier et coller depuis le menu contextuel, et, comme c’est déjà le cas pour n’importe quel fichier de base sur Windows.

Cependant, cette évolution ne supprime pas les anciennes règles : il est toujours très fortement déconseillé d’accéder aux fichiers Linux en passant par le dossier AppData, et en contournant ainsi le serveur 9P car cela expose à des risques de perte et de corruption de fichiers.