Le développeur prolifique d’Ubuntu pour GNOME cherche à s’attaquer au support des couleurs profondes

GNOME pourrait bientôt jouer à fond la carte des affichages en couleurs profondes qui visent à offrir une reproduction des couleurs plus réaliste grâce à une plus grande profondeur de bits pour chaque composante de la couleur.

Daniel van Vugt de Canonical, qui a dirigé de nombreuses initiatives d’optimisation des performances d’Ubuntu pour GNOME et d’innombrables corrections de bogues pour GNOME depuis qu’Ubuntu est revenu à l’utilisation de GNOME comme bureau par défaut, examine maintenant la possibilité de développer le support des couleurs profondes. Daniel a récemment travaillé sur une meilleure mise à l’échelle de la fréquence d’horloge graphique dans le cadre d’optimisations visant à améliorer l’expérience 4K de GNOME, en particulier lors de l’utilisation de graphiques Intel. Le dernier domaine qu’il a commencé à explorer est la prise en charge des couleurs profondes.

La conservation du support 30 bits

Outre le fait que la prise en charge des couleurs profondes en mode 30 bits au moins est importante en soi, cela peut également contribuer à améliorer les performances. Daniel a découvert que les clients EGL de composition devraient être plus rapides en utilisant le 30 bits car ils ont déjà tendance à choisir ce format par défaut, du moins pour les graphiques Intel sur le pilote moderne Iris Gallium3D. Lors de la composition avec Mutter de GNOME, le support 30 bits pourrait être préservé plutôt que d’avoir à le convertir, ce qui éviterait des opérations supplémentaires.

Bien qu’il n’y ait pas encore de support des couleurs profondes prêt, Daniel a travaillé sur des changements de préparation tels que l’enregistrement des formats de pixels utilisés par les clients. Il a noté dans les mises à jour hebdomadaires de l’équipe du bureau Ubuntu qu’il est en effet « sur la voie du support des couleurs profondes », en plus de son travail sur l’échelle de fréquence des GPU Intel et d’autres optimisations de GNOME.

Une avancée pas fixée à demain mais qui demeure encourageante

Avec la sortie de GNOME 3.38 le mois prochain, il est probable que ce ne soit pas avant le printemps prochain au moins avant que le support des couleurs profondes ne soit réglé, mais au moins il est enfin pris en compte. Du côté des pilotes graphiques de Linux, le support des couleurs profondes est en place depuis un certain temps pour divers pilotes, mais c’est surtout le bureau Linux qui a pris du retard.